La tunisie Medicale - 2012 ; Vol 90 ( n°02 ) : 184-185
[ Vu 16973 fois ]
Article

La fistule colo-vésicale est une complication rare de la diverticulose colique. La symptomatologie clinique est dominée par les signes urinaires. La présence de pneumaturie et/ou de fécalurie signe l’existence d’une fistule colo-vésicale cependant ces signes sont inconstants. Nous rapportions deux nouvelles observations de fistule sigmoïdo-vésicale révélatrice d’une diverticulose sigmoïdienne dans un cas et compliquant une maladie diverticulaire déjà connue dans l’autre cas.

Observation 1


B.Z., âgée de 75 ans, hypertendue, insuffisante cardiaque, a présenté il y a deux ans des douleurs de la fosse iliaque gauche associées à une fièvre et une constipation. L’exploration morphologique et endoscopique, réalisée en ville, a conclu à une sigmoïdite diverticulaire et la patiente a été mise sous antibiothérapie avec une évolution favorable. Le tableau actuel remonte à six mois marqué des épisodes d’infection urinaire à Escherichia coli récidivants et l’apparition depuis un mois de fécalurie et de pneumaturie. La coloscopie a montré une réduction de la lumière du sigmoïde empêchant la progression de l’endoscope. La communication suspecté entre le sigmoïde et la vessie n’a pu être mise en évidence ni par la cystographie (figure 1) ni par le lavement aux hydrosolubles (figure 2) qui n’a montré que la présence de plusieurs diverticules sigmoïdiens. Le scanner abdominal a objectivé la présence d’air dans la vessie et un colon sigmoïde dont la paroi est épaissie et entouré d’une graisse infiltré (figure 3). Le diagnostic de sigmoïdite diverticulaire compliquée de fistule sigmoïdo-vésicale a été retenue. Après deux semaines d’antibiothérapie, la laparotomie a montré la présence au niveau du pelvis d’un magma adhérentiel entre la branche descendante du sigmoïde et la vessie dont la dissection a permis d’identifier un diverticule sigmoïdien perforé au niveau du dôme vésical. Il a été réalisé une sigmoïdectomie avec anastomose colorectale et une fermeture de la brèche vésicale après avivement des berges associée à la mise en place d’une sonde trans-urétrale. L’évolution a été marquée par l’apparition au 2ème jour postopératoire d’une thrombophlébite étendue du membre inférieur gauche compliquée d’une embolie pulmonaire massive indiquant la mise de la patiente sous héparinothérapie. La patiente est décédée au 5ème jour post-opératoire.

Figure 1 : Cystographie rétrograde montrant une irrégularité des contours du dôme vésical à droite



Figure 2 : Lavement aux hydrosolubles montrant une sténose étendue de la branche descendante du colon sigmoïde qui est par ailleurs diverticulaire



Figure 3 : Tomodensitométrie abdomino-pelvienne montrant la présence d’une bulle d’air dans la vessie



Observation 2


Madame S.F., âgée de 72 ans, hystérectomisée il y a 30 ans pour fibrome utérin, présente depuis deux ans des douleurs abdominales localisées à la fosse iliaque gauche et à l’hypogastre associées à des brûlures mictionnelles. Au vu d’un examen cytobactériologique des urines réalisé en ville, le diagnostic d’infection urinaire a été retenu et la patiente a été mise sous antibiotique. L’évolution a été marquée par la persistance des brûlures mictionnelles malgré la reconduction de l’antibiothérapie à plusieurs reprises. Devant cette infection urinaire récidivante, une cystoscopie a été pratiquée et a révélé la présence de matières fécales dans la vessie. Une coloscopie a été réalisée et a montré un rétrécissement régulier de la charnière recto-sigmoïdienne infranchissable et saignant facilement à la pince. Des biopsies faites à ce niveau ont conclu à une sigmoïdite chronique non spécifique. L’exploration a été complétée par un lavement baryté qui a montré une sténose serrée étendue sur 4 cm au niveau du sigmoïde qui est le siège de multiples diverticules. Le lavement baryté a permis également d’opacifier la vessie. Une tomodensitométrie abdomino-pelvienne a été réalisé et a montré un épaississement des parois du sigmoïde et de la vessie ainsi que la présence de bulles d’air en intra-vésical. Le diagnostic de sigmoïdite diverticulaire compliquée de fistule sigmoïdo-vésicale a été posé et la patiente a été opérée. A l’intervention, le sigmoïde
était le siège de multiples diverticules. Au niveau de la jonction recto-sigmoïdienne, la paroi sigmoïdienne était épaissie et adhérente au dôme vésical. La dissection à ce niveau a mis en évidence un diverticule sigmoïdien fistulisé dans la vessie. Il a été réalisé une sigmoïdectomie avec une anastomose colorectale et une suture de la brèche vésicale associée à une cystostomie réglée. Les suites opératoires ont été simples. Avec un recul de quatre ans, la patiente est complètement asymptomatique.

Conclusion


La fistule colo-vésicale est une complication rare de la diverticulose colique. Les signes urinaires sont souvent au devant du tableau clinique. Son traitement est chirurgical avec un possible abord coelioscopique en présence de l’expertise requise pour cette voie.

Espace membre
E-mail :
Mot passe :
Mémoriser Mot de passe oublié S'inscrire
Archives
2020
Janvier
Février
Mars
Avril
Mai
Juin
Juillet
Août
Septembre
Octobre
Novembre
Décembre
Mots-clés
Enfant traitement pronostic Chirurgie diagnostic Tunisie Maladie de crohn Cancer du sein Cancer dépistage Coelioscopie Immunohistochimie Mortalité Ostéoporose mammographie
Newsletter
S'inscrire pour recevoir les newsletters
E-mail :
Partagez
Rejoignez-nous !