La tunisie Medicale - 2016 ; Vol 94 ( n°08 ) : 573
[ Vu 2366 fois ]
Article

Introduction : L’extraction endoscopique de la lithiase de la voie biliaire principale (LVBP) représente une alternative thérapeutique de choix dans la stratégie de prise en charge de la LVBP. Cependant, la vacuité de la voie biliaire peut, dans certains cas, ne pas être obtenue.  Objectif : Déterminer la prévalence de l’échec d’extraction endoscopique de la LVBP dans notre expérience et d’en dégager les facteurs prédictifs.
Méthodes : Nous avons réalisé une étude rétrospective des cholangio-pancréatographies rétrograde endoscopique (CPRE) indiquées pour une LVBP de juillet 2014 à septembre 2015.  La CPRE était réalisée sous sédation. Le traitement endoscopique reposait sur la réalisation première d’une sphinctérotomie endoscopique (SE), suivie d’extraction des calculs par une sonde de Dormia ou à ballonnet. Une lithotripsie mécanique était parfois nécessaire. Dans certains cas, une macrodilatation était réalisée. L’échec d’extraction de la LVBP était défini par l’absence de vacuité de la VBP au terme de la CPRE. En l’absence de vacuité de la VBP, un drain naso-biliaire ou une prothèse biliaire plastique était mis en place.
Résultats : Durant la période étudiée, 310 CPRE ont été réalisées.  238 (76.7%) étaient indiquées pour une LVBP. La LVBP était résiduelle dans 164 des cas (68.9%).  Il s’agissait de 152 femmes (63.9%) et 86 hommes, d’âge moyen de 61 ans [23-97ans].  La cathétérisation de la VBP a été possible dans 201 cas (84.4%). La cholangiographie, faite dans 201 cas, montrait un calcul unique dans 81 des cas, un empierrement cholédocien (plus de 3 calculs) dans 54 cas, un gros calcul (>20 mm) dans 4 cas. Une sténose de la VBP a été retrouvée dans 4 .2% (n=10). La papille était paradiverticulaire dans 30 cas (12.6%). Une SE a été réalisée dans 74.4 % des cas (n=177), une infundibulotomie dans 11 .8% des cas (n=28), une macrodilatation dans 4.6% des cas (n=11). Une lithotritie mécanique était pratiquée dans 3.8% (n= 9). L’extraction des calculs a été possible dans 74% des cas (n= 176) atteignant 88% après reprise. Dans 62 cas (26%), la vacuité n’a pas été obtenue au terme de la première CPRE.  En étude univariée, l’échec de catethérisation de la VBP (p < 0.005), la taille du calcul >20mm(p=0.02), la présence d’un empierrement cholédocien (p=0.042), une papille paradiverticulaire (p=0.035), et la présence d’une sténose cholédocienne (p=0.013) étaient des facteurs prédictifs d’échec d’extraction. En analyse multivariée, tous ces paramètres constituaient des facteurs significatifs prédictifs indépendants d’échec d’extraction de la LVBP.
Conclusion : Dans notre série, la vacuité de la VBP n’a pu être obtenue par voie endoscopique au terme d’une première CPRE dans 26 % des cas. L’échec de la cathetérisation de la VBP, un empierrement cholédocien, la taille des calculs supérieure à 20 mm et la présence d’une papille paradiverticulaire constituaient des facteurs significatifs indépendants prédictifs d’échec d’extraction de la LVBP.

Espace membre
E-mail :
Mot passe :
Mémoriser Mot de passe oublié S'inscrire
Archives
2017
Janvier
Février
Mars
Avril
Mai
Juin
Juillet
Août
Septembre
Octobre
Novembre
Décembre
Mots-clés
Enfant traitement Chirurgie pronostic diagnostic Tunisie Maladie de crohn Cancer du sein Cancer dépistage Coelioscopie Immunohistochimie tuberculose échographie Mortalité
Newsletter
S'inscrire pour recevoir les newsletters
E-mail :
Partagez
Rejoignez-nous !