La tunisie Medicale - 2016 ; Vol 94 ( n°08 ) : 571
[ Vu 264 fois ]
Article

But: La pancréatite aiguë (PA) est une complication redoutée de la lithiase biliaire symptomatique au cours de la grossesse et dans le post-partum. Le but de notre travail était d'en définir les caractéristiques, les facteurs de risque et les modalités de prise en charge.
Méthode : Entre 2008 et 2012, 26 malades d'âge moyen 27 ans (18-37) ont présenté une complication d'une lithiase biliaire, dans 15 cas pendant la grossesse et dans 11 cas dans le post-partum. 14 cas de colique hépatique, 2 cas d'angiocholite, 1 cholécystite, 1 cas de vomissements avec menace d'accouchement prématuré et 8 cas de PA ont été observés.
Résultat: Parmi les huit PA observées, trois l'ont été pendant la grossesse (un cas au premier trimestre et deux cas au troisième trimestre) et 5 pendant le post-partum (8 jours-150 jours). La PA était la principale complication pendant le post-partum (45%) alors que la colique hépatique était la plus fréquente pendant la grossesse (66%). L'index de masse corporelle était significativement plus important chez les malades présentant une PA (22 en cas d'angiocholite, 26 en cas de colique hépatique et 30 en cas de PA) (p=0,02). Dans 7 cas (87%), plusieurs épisodes de colique hépatique s'étaient manifestés au cours de la grossesse et avaient précédés la pancréatite aiguë. Quatre malades ont pu avoir un scanner pancréatique qui montrait un stade C, un stade D et deux stades E alors que le score de Ranson était < 3 dans tous les cas. Pendant la grossesse, deux cholécystectomies sous cœlioscopie ont pu être réalisées après échoendoscopie dans un cas et une cholécystectomie a été réalisée après extraction fœtale à 34 semaines en raison d'une PA grave. Pendant le post-partum, quatre sphinctérotomies endoscopiques biliaires ont été nécessaires suivies de cholécystectomie dans tous les cas.
Conclusion: La pancréatite aiguë est une complication de la lithiase biliaire symptomatique, survenant particulièrement dans le post-partum, chez des malades avec un IMC élevé qui avaient présenté plusieurs épisodes de colique hépatique pendant la grossesse. Les risques obstétricaux (extraction fœtale) n'étant pas nuls, une attitude non conservatrice doit être envisagée pendant la grossesse chez ce type de malade.

Espace membre
E-mail :
Mot passe :
Mémoriser Mot de passe oublié S'inscrire
Archives
2017
Janvier
Février
Mars
Avril
Mai
Juin
Juillet
Août
Septembre
Octobre
Novembre
Décembre
Mots-clés
Enfant traitement diagnostic Chirurgie Maladie de crohn Tunisie pronostic dépistage Cancer Coelioscopie Cancer du sein Ostéoporose mammographie Rectocolite hémorragique Schizophrénie
Newsletter
S'inscrire pour recevoir les newsletters
E-mail :
Partagez
Rejoignez-nous !