La tunisie Medicale - 2020 ; Vol 98 ( n°08 ) : 600-605
[ Vu 501 fois ]
Résumé

Résumé :
La pandémie Covid-19 s’est associée à une anxiété parmi les soignants et les soignés, a entraîné une désorganisation du travail sanitaire en arrêtant le froid en faveur des patients Covid+.
Notre pays a réagit précocement en décrétant que la maladie est à déclaration obligatoire et de prise en charge gratuite. Les hôpitaux ont été appelés à créer les circuits Covid.
Nous rapportons ici l’expérience de l’hôpital la Rabta dans la gestion de la crise avec l’installation du circuit, son organisation, la gestion des différents aspects financiers, techniques, humains, sanitaires, psychologiques et logistiques.
Ce qui a marqué cette crise, c’est le sceau de la peur, le stress des soignants pour eux même et leurs familles, la course contre la montre, l’apprentissage d’un nouveau métier, celui d’un manager ou d’un chef d’entreprise polyvalent.
La présence d’un circuit Covid est ainsi salutaire pour un hôpital en temps d’épidémie, mais il devrait être géré par les infectiologues, pneumologues, réanimateurs et urgentistes en parfaite harmonie. Un renforcement des infrastructures est nécessaire aussi bien au niveau des services de médecine qu’en lits de réanimation.

Mots Clés
Article
Espace membre
E-mail :
Mot passe :
Mémoriser Mot de passe oublié S'inscrire
Archives
2020
Janvier
Février
Mars
Avril
Mai
Juin
Juillet
Août
Septembre
Octobre
Novembre
Décembre
Mots-clés
Enfant traitement Chirurgie pronostic diagnostic Tunisie Maladie de crohn Cancer du sein dépistage Cancer Coelioscopie Immunohistochimie mammographie prévention Ostéoporose
Newsletter
S'inscrire pour recevoir les newsletters
E-mail :
Partagez
Rejoignez-nous !