La tunisie Medicale - 2020 ; Vol 98 ( n°010 ) : 745-749
[ Vu 265 fois ]
Résumé

Introduction: Le déroulement de cette présente étude coïncide avec l'augmentation du taux de pénétration du service Internet à travers notre pays. Cependant, il est tout à fait prévisible que toute nouvelle technologie peut être associée à une variété de réponses humaines, parfois nocives, auxquelles les jeunes étudiants semblent être spécifiquement vulnérables.
But : Evaluer l’Usage Problématique de l’Internet chez des étudiants en premier cycle des études médicales et rechercher une comorbidité anxieuse chez eux.
Méthodes: Nous avons mené une étude transversale auprès de 120 étudiants inscrits à la faculté de Médecine de Sax. Nous avons procédé chez ces étudiants à l’autopassation du questionnaire de Young à 8 items et de l’inventaire de l’anxiété Etat et Trait.
Résultats: Un Usage Problématique de l’Internet (UPI) a été noté chez 21.7% des étudiants. L’UPI était corrélé avec le sexe, en faveur d’une fréquence plus élevée chez les étudiants de sexe masculin (p = 0.035). Les étudiants ayant un UPI avaient manifesté significativement plus de traits anxieux en comparaison avec ceux n’ayant pas un UPI (p = 0.002). De même, l’anxiété état était significativement notée chez les étudiants ayant UPI (p = 0.003).
Conclusion: L’Usage Problématique de l’Internet est fréquent dans notre population. Les investigations sur les caractéristiques associés à cet usage aidera certes à déterminer les menaces auxquelles nos étudiants pourraient être exposées. Une association avec d'autres troubles, notamment l'anxiété, doit être recherchée.

Mots Clés
Article
Espace membre
E-mail :
Mot passe :
Mémoriser Mot de passe oublié S'inscrire
Archives
2020
Janvier
Février
Mars
Avril
Mai
Juin
Juillet
Août
Septembre
Octobre
Novembre
Décembre
Mots-clés
Enfant traitement Chirurgie pronostic diagnostic Tunisie Maladie de crohn Cancer Cancer du sein dépistage Coelioscopie Immunohistochimie échographie tuberculose mammographie
Newsletter
S'inscrire pour recevoir les newsletters
E-mail :
Partagez
Rejoignez-nous !