La tunisie Medicale - 2011 ; Vol 89 ( n°07 ) : 649-651
[ Vu 18799 fois ]
Article

Le rachis cervical, composé de sept vertèbres, est divisé en rachis cervical supérieur et en rachis cervical inférieur différents par leur anatomie. Le rachis cervical supérieur est composé de l’atlas et l’axis (C1 et C2 respectivement). Le rachis cervical inférieur est composé de 5 vertèbres séparées par des disques intervertébraux. La 7éme vertèbre cervicale peut présenter des variations anatomiques (1). Il peut s’agir : d’une hypertrophie du processus transverse : l’apophyse transverse est dans ce cas plus longue que l’apophyse de la première vertèbre dorsale ou d’une côte cervicale, côte surnuméraire issue de la septième vertèbre cervicale. Elle est observée dans 0,04 % à 1% de la population normale (2).
Nous rapportons l’observation d’une côte cervicale surnuméraire dont la projection radiologique simule une fracture de la septième vertèbre cervicale chez une patiente âgée de 23 ans victime d’un traumatisme du rachis cervical.

Observation
Il s’agit d’une patiente H.A. âgée de 23 ans, victime d’un accident de la voie publique occasionnant un traumatisme du rachis cervical.
L’examen clinique initial trouve un syndrome rachidien associant douleur, contracture para vertébrale et limitation de la mobilité rachidienne sans signes neurologiques. La radiographie du rachis cervical de profil (figure 1) évoque une fracture du corps de la septième vertèbre cervicale.
Les radiographies de face et de 3/4 droit et de 3/4 gauche (figure 2) ne permettent pas une bonne évaluation du corps vertébral et des apophyses transverses de C7 et de D1, masquées par la superposition des épaules et des clavicules. On retrouve l’image du trait de fracture du corps vertébral de C7 sans luxation associée.
Le scanner du rachis cervical (figures 3, 4, 5) élimine une lésion osseuse traumatique du rachis cervical et montre une côte cervicale surnuméraire, dont la projection radiologique au niveau du corps de la septième vertèbre thoracique sur le profil est responsable de l’aspect trompeur de fracture vertébrale.
A la lumière de ce résultat, la patiente a eu un traitement médical et a été immobilisée par un collier cervical. Les clichés dynamiques du rachis cervical en flexion et en extension pratiqués 15 jours après le traumatisme n’ont pas montré de signes d’instabilité ligamentaire. L’évolution s’est faite vers la disparition des cervicalgies avec récupération complète de la mobilité du rachis cervical.

Figure 1 : Radiographie de profil du rachis cervical : suspicion de fracture vertébrale



Figure 2 : Radiographie 3/4 du rachis cervical ne permettant pas une analyse du corps de C7



Figure 3 : TDM : Coupe sagittale passant par le corps vertébral de C7 : absence de fracture vertébrale.



Figure 4 : TDM : Coupe transversale passant par le corps vertébral de C7 montrant la cote surnuméraire



Figure 5 : Reconstruction frontale du rachis cervical : côte cervicale gauche



Conclusion

La côte cervicale surnuméraire est une anomalie osseuse congénitale exceptionnelle. Il s’agit d’un diagnostic rare, pouvant prêter à confusion à la radiographie standard une fracture du rachis cervical. Le scanner est l’examen de choix pour éliminer une lésion osseuse traumatique, et pour poser le diagnostic de côte cervicale et préciser son type selon la classification de Gruber.

Références
  1. Cotten A, Chanteleot C, Duquesnoy B, Demeondion X. Imagerie des syndromes de la traversée cervicobrachiale. Revue du Rhumatisme 2007; 74 : 33-338.
  2. Yasuyuki K, Yochiko K, Junuchi M, Tohru I. The ribs: Anatomic and radiologic considerations. Radiographics 1999; 19: 105-19.
Espace membre
E-mail :
Mot passe :
Mémoriser Mot de passe oublié S'inscrire
Archives
2021
Janvier
Février
Mars
Avril
Mai
Juin
Juillet
Août
Septembre
Octobre
Novembre
Décembre
Mots-clés
Enfant traitement Chirurgie pronostic diagnostic Tunisie Maladie de crohn Cancer Cancer du sein dépistage Coelioscopie Immunohistochimie mammographie prévention Ostéoporose
Newsletter
S'inscrire pour recevoir les newsletters
E-mail :
Partagez
Rejoignez-nous !