La tunisie Medicale - 2015 ; Vol 93 ( n°011 ) : 725-726
[ Vu 5676 fois ]
Article

La fistule recto-vestibulaire congénitale en « H » est une communication anormale entre le rectum et le tractus génital [1]. Il s’agit d’une entité rare, estimée à 3,2% selon Rintala et al [2] et touchant moins de 1% des malformations ano-rectales retrouvées par Lawal et al [3]. Elle pose un problème diagnostic et thérapeutique, vu le risque important de récurrence fistuleuse [4]. Nous rapportons un nouveau cas de fistule recto vestibulaire congénitale chez un nourrisson de 30 jours traitée par voie périnéale transverse.
OBSERVATION
Il s’agissait d’un nourrisson de sexe féminin, âgée de 30 jours, sans antécédents pathologiques. Elle a consulté pour élimination de selles à travers la vulve (fécalurie selon les dires des parents) évoluant depuis la naissance. L’examen clinique a objectivé trois orifices périnéaux: l’anus normoposé, l’orifice urétral et l’orifice vaginal. Une fécalurie a été mise en évidence grâce à un collecteur d’urine et non au sondage vésical mais aucune communication entre le rectum et la cavité vaginale n’a été retrouvée. L’IRM pelvienne demandée afin d’étayer l’aspect anatomo lésionnel n’a pas identifié de trajet fistuleux recto vestibulaire (Figure 1).

Figure 1 : Coupe sagittale à l’IRM pelvien : absence de trajet fistuleux entre les tractus digestif et urogénital.

L’examen périnéal sous anesthésie générale avec injection du bleu de méthylène à travers l’anus a objectivé une fistule vestibulaire en « H » communiquant avec le rectum au-dessus de la ligne pectinée qui a été cathétérisée (Figure 2). Le traitement chirurgical a consisté en une fermeture de la fistule par voie périnéale transverse sans colostomie protectrice, comme a été décrite par Tsugawa et al [1]. Elle consistait à réaliser une incision cutanée horizontale à mie distance entre la commissure labiale postérieure et le bord antérieur de l’orifice anal, d’où l’exposition de la face antérieure du sphincter anal externe. Un espace entre ce muscle et la face antérieure du rectum est alors dégagé et traversé permettant l’identification et la dissection de la fistule recto vestibulaire qui a été sectionnée entre deux ligatures avec interposition de muscle du sphincter externe entre les sutures rectale et vestibulaire (Figure 3). Le périnée est ensuite reconstitué esthétiquement.
Les suites opératoires ont été simples. Il n’y avait pas de récidive fistuleuse après un recul de deux ans.

Figure 2 : Fistule recto vestibulaire congénitale cathétérisée.

Figure 3 : Fermeture de la fistule recto vestibulaire par voie périnéale transverse.

CONCLUSION:
Il n’existe pas de consensus clair pour le traitement de la fistule recto vestibulaire congénitale en « H » [3, 5]. Cependant, la voie périnéale transverse semble être une approche simple, non invasive et efficace pour prévenir la récidive fistuleuse.

Références
  1. Tsugawa C, Nishijima E, Muraji T, Satoh S, Kimura K. Surgical repair of rectovestibular fistula with normal anus. J Pediatr Surg 1999: 34: 1703-5.
  2. Rintala R.J, Mildh L, Lindahl H. H-Type Anorectal Malformations: Incidence and Clinical Characteristics. J Pediatr Surg. 1996: 31(4):559-62.
  3. Lawal TA, Chatoorgoon K, Bischoff A, Peña A, Levitt MA. Management of H-type rectovestibular and rectovaginal fistulas. J Pediatr Surg. 2011 Jun; 46(6):1226-30.
  4. Chatterjee SK, Talukder BC. Double termination of the alimentary tract in female infants. J Pediatr Surg 1969: 237-43.
  5. Kelleher DC, Henderson PW, Coran A, Spigland NA. The surgical management of Htype rectovestibular fistula: a case report and brief review of the literature. Pediatr Surg Int. 2012 Jun; 28(6):653-6.
Espace membre
E-mail :
Mot passe :
Mémoriser Mot de passe oublié S'inscrire
Archives
2020
Janvier
Février
Mars
Avril
Mai
Juin
Juillet
Août
Septembre
Octobre
Novembre
Décembre
Mots-clés
Enfant traitement Chirurgie pronostic diagnostic Tunisie Maladie de crohn Cancer Cancer du sein dépistage Coelioscopie Immunohistochimie Mortalité mammographie Ostéoporose
Newsletter
S'inscrire pour recevoir les newsletters
E-mail :
Partagez
Rejoignez-nous !