La tunisie Medicale - 2015 ; Vol 93 ( n°012 ) : 804-805
[ Vu 9165 fois ]
Article

INTRODUCTION
L’estomac pastèque (Watermelon stomach ou gastric antral vascular ectasia: GAVE) est une pathologie rare décrite pour la première fois par Rider en 1953 [1]. Il s’agit d’une ectasie capillaire de la muqueuse de l’antre gastrique caractérisée par des plis vasculaires rouges radiant longitudinalement du pylore à l’antre et ressemblant, à l’examen endoscopique, aux rayures de la peau d’une pastèque mûre [2]. Nous rapportons un cas d’estomac pastèque responsable d’une hémorragie digestive haute, traitée efficacement par électrocoagulation. A travers cette observation nous discuterons, l’apport de l’endoscopie diagnostique et thérapeutique dans cette entité.

OBSERVATION
Monsieur JM, âgé de 82 ans, aux antécédents de trouble du rythme et d’hypertension artérielle, a été hospitalisé pour la prise en charge d’une hémorragie digestive haute extériorisée sous forme de méléna. L’examen physique trouvait des lésions de télangiectasies au niveau du visage et du tronc. Les constantes hémodynamiques étaient stables. Il n’y avait pas de signes cliniques en faveur d’une hypertension portale. Le bilan biologique a montré une anémie hypochrome, microcytaire, ferriprive à 6 g/dl. Le bilan hépatique était normal. Les sérologies virales B et C et le bilan immunologique étaient négatifs. Le patient a été transfusé par 3 culots globulaires. L’endoscopie digestive haute a objectivé des zones congestives antrales formant des raies érythémateuses parallèles entre elles et convergeant vers le pylore saignant par endroits au contact (Figure 1).

Figure 1 : Aspect endoscopique de l’estomac pastèque avec des raies érythémateuses antrales à disposition radiaire autour du pylore.

Il n’y avait pas à la fibroscopie de varices oesophagiennes ou gastriques. L’examen histologique de ces lésions n’a pas montré de signes en faveur d’une ectasie vasculaire antrale ni d’angiodysplasie dans les limites d’un prélèvement superficiel. L’exploration a été complétée par une colonoscopie qui était normale et une échographie abdominale qui ne montrait pas de signes d’hypertension portale. Le patient a bénéficié de deux séances d’électrocoagulation au plasma argon (Figure 2) à un mois d’intervalle avec des résultats cliniques (absence de récidive de l’hémorragie, taux d’hémoglobine stable sans fer) et endoscopiques satisfaisants (régression nette des lésions), avec un recul de 22 mois.

Figure 2 : Coagulation au plasma argon des lésions d’ectasies vasculaires antrales.

CONCLUSION
L’estomac pastèque est une pathologie rare. Il se manifeste le plus souvent par une anémie ferriprive récidivante ou par une hémorragie digestive extériorisée, tel était le cas de notre patient. Le diagnostic est essentiellement endoscopique avec un aspect caractéristique : des raies longitudinales érythémateuses, siégeant strictement au niveau de l’antre, parallèles entre elles et convergeant vers le pylore [2]. Les signes histologiques sont spécifiques mais non indispensables au diagnostic qui reste avant tout endoscopique. L’estomac pastèque est associé à une hypertension portale dans 30% cas. La distinction entre ses deux entités est capitale du fait de ses implications thérapeutiques. Le traitement de l’estomac pastèque sans cirrhose reste avant tout endoscopique. Plusieurs techniques endoscopiques ont été décrites, il s’agit notamment de la coagulation au Laser, au plasma argon et la ligature élastique [3,4]. Le traitement de référence actuellement est la coagulation au plasma argon avec une efficacité variant de 90 à 100% [5]. Le nombre moyen de séances nécessaires pour obtenir une éradication satisfaisante des ectasies vasculaires antrales est de 2,5 séances [5].

Références
  1. Ride JA, Klotz AP, Kirsna JB. Gastritis with the venocapillary ectasia as a source of massive gastric haemorrhage.Gastroenterology 1953;24:118-23.
  2. Fuccio L, Mussetto A, Laterza L, Eusebi LH, Bazzoli F. Diagnosis and management of gastric antral vascular ectasia. World J Gastrointest Endosc 2013;5:6-13.
  3. Sato T, Yamazaki K, Akaike J. Endoscopic band ligation versus argon plasma coagulation for gastric antral vascular ectasia associated with liver diseases. Dig Endosc 2012;24:237-42.
  4. Wells CD, Harrison ME, Gurudu SR, Crowell MD, Byrne TJ, Depetris G, Sharma VK. Treatment of gastric antral vascular ectasia (watermelon stomach) with endoscopic band ligation. Gastrointest Endosc 2008;68:231-6.
  5. Sebastian S, McLoughlin R, Qasim A, O’Morain CA, BuckleyMJ. Endoscopic argon plasma coagulation for the treatment of gastric antral vascular ectasia (watermelon stomach): long-term results. Dig Liver Dis 2004;36:212-7.
Espace membre
E-mail :
Mot passe :
Mémoriser Mot de passe oublié S'inscrire
Archives
2020
Janvier
Février
Mars
Avril
Mai
Juin
Juillet
Août
Septembre
Octobre
Novembre
Décembre
Mots-clés
Enfant traitement pronostic Chirurgie diagnostic Tunisie Maladie de crohn dépistage Cancer du sein Cancer Coelioscopie Immunohistochimie prévention tuberculose Mortalité
Newsletter
S'inscrire pour recevoir les newsletters
E-mail :
Partagez
Rejoignez-nous !